Concept of life insurance

assurance vie en Suisse

En Suisse, l'assurance vie combine protection financière et épargne, offrant des avantages fiscaux sous les régimes des piliers 3A et 3B. Elle permet de sécuriser le futur financier des bénéficiaires en cas de décès de l'assuré tout en servant de support d'investissement pendant sa vie.

L’assurance vie en Suisse

L’assurance vie en Suisse est un produit de prévoyance financière flexible et varié, adapté à de nombreux profils et objectifs financiers. Voici un aperçu complet de l’assurance vie en Suisse, basé sur des informations actualisées.

Types et Options d’Assurance Vie en Suisse

L’assurance vie en Suisse est disponible sous plusieurs formes, les plus courantes étant l’assurance vie risque, qui couvre uniquement le décès, et l’assurance vie épargne, qui combine épargne et couverture en cas de décès. Les assurances vie peuvent être personnalisées avec diverses options d’investissement, comme les fonds de premier ordre ou la participation aux indices boursiers suisses, offrant ainsi une flexibilité selon le profil de risque de l’assuré.

Fiscalité de l’Assurance Vie

La fiscalité de l’assurance vie en Suisse est complexe mais offre de nombreux avantages, notamment dans les cadres des piliers 3A et 3B. Ces avantages fiscaux peuvent considérablement influencer la planification financière et successorale.

Pilier 3A

Le pilier 3A est une forme d’assurance vie liée à la prévoyance professionnelle LPP, qui permet aux résidents suisses et frontaliers de constituer une épargne retraite avec des avantages fiscaux significatifs. Les primes versées à un pilier 3A sont déductibles du revenu imposable jusqu’à un certain plafond annuel fixé par la loi. Pour l’année 2024, le plafond des contributions au pilier 3A en Suisse est de 7’056 CHF pour les personnes affiliées à une caisse de pension LPP. Pour les indépendants qui ne sont pas affiliés à une caisse de pension, le plafond est de 20% de leur revenu net d’activité, avec un maximum de 35’280 CHF .

Ces contributions réduisent directement le revenu comme le salaire suisse imposable de l’individu, diminuant ainsi son impôt sur le revenu. L’argent investi dans le pilier 3A croît à l’abri de l’impôt, ce qui signifie que les intérêts, dividendes et plus-values capitalisent sans imposition annuelle.

Toutefois, au moment du retrait, généralement permis à la retraite, en cas d’achat d’un logement principal, ou lors de l’émigration permanente de la Suisse, les sommes retirées sont imposées à un taux réduit, séparément du reste du revenu.

Pilier 3B

Le pilier 3B, contrairement au 3A, n’est pas réglementé de manière aussi stricte et offre plus de flexibilité. Il est accessible à tous et même aux entreprises, indépendamment de l’emploi ou du statut professionnel. Les contributions au pilier 3B ne bénéficient pas des mêmes déductions fiscales que le pilier 3A, sauf dans certains cantons comme Genève, mais offrent d’autres avantages fiscaux, notamment en matière de planification successorale.

Les produits d’assurance vie sous le régime du pilier 3B peuvent être structurés de manière à bénéficier d’une exonération d’impôt sur les rendements et les prestations en cas de vie.

Cela signifie que les rendements générés par le contrat sont exempts d’impôt tant que l’argent reste investi dans le contrat. De plus, en cas de décès, le capital versé aux bénéficiaires n’est généralement pas soumis à l’impôt sur le revenu, bien qu’il puisse être sujet à l’impôt sur les successions, selon les règles cantonales.

En ce qui concerne la fiscalité de l’assurance vie sous le régime du pilier 3B en Suisse, plusieurs éléments clés sont à considérer :

Exonération d’Impôt sur les Rendements : Le capital investi dans le pilier 3B n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu pendant la durée du contrat. Cela signifie que tous les gains accumulés (intérêts, dividendes, plus-values) ne sont pas imposables tant qu’ils restent investis dans le contrat.

Imposition à la sortie: Lors du retrait du capital, il n’y a généralement pas d’impôt sur le revenu à payer sur le montant retiré, ce qui représente un avantage significatif pour les épargnants. Cependant, certaines exceptions peuvent exister selon les spécificités cantonales, où des avantages fiscaux particuliers pourraient être offerts, comme dans les cantons de Fribourg et Genève où certaines déductions sont possibles.

Imposition sur la Fortune : Bien que le capital dans le pilier 3B ne soit pas taxé durant la phase de croissance, la valeur de rachat peut être soumise à l’impôt sur la fortune, en fonction des règles spécifiques du canton de résidence.

Absence de Limites de Contribution et de Retrait : Contrairement au pilier 3A, le pilier 3B ne comporte aucune limite de contribution annuelle et offre une flexibilité quant au moment du retrait, sans conditions spécifiques liées à la retraite ou à d’autres objectifs de vie. Cela permet aux titulaires de polices de choisir librement quand et combien retirer, en fonction de leurs besoins financiers personnels.

Ces caractéristiques font du pilier 3B un outil flexible et avantageux pour la planification financière à long terme, bien qu’il soit important de prendre en compte les spécificités fiscales cantonales qui peuvent influencer les avantages nets de cette forme d’épargne en Suisse.

Pour maximiser ces avantages, il est conseillé de consulter un conseiller fiscal ou financier spécialisé dans la prévoyance en Suisse comme la fiduciaire My Swiss Company SA.

Rachats et Prêts sur Police

Concernant les rachats partiels ou totaux des contrats d’assurance vie avant leur terme, ils peuvent entraîner des conséquences fiscales. En Suisse, le rachat d’une police d’assurance vie est considéré comme un revenu si les sommes retirées excèdent les primes payées. Ces gains sont alors soumis à l’impôt sur le revenu. La fiscalité varie selon la durée de détention de la police et les cantons peuvent appliquer des taux d’imposition préférentiels pour les contrats détenus pendant une longue période.

La structure fiscale de l’assurance vie en Suisse offre des opportunités de croissance du capital à l’abri de l’impôt, ainsi que des avantages fiscaux au moment de la souscription et lors de la distribution des fonds, selon le type de produit et les spécificités cantonales.

Coûts et Frais

Les coûts et frais associés aux assurances vie en Suisse varient selon les contrats et les compagnies d’assurance, mais ils incluent généralement les éléments suivants :

Frais de gestion annuels : Ces frais sont prélevés régulièrement sur la valeur accumulée de votre contrat. Ils sont exprimés en pourcentage du montant accumulé dans le contrat et peuvent varier en fonction de l’assureur et du type de contrat. Par exemple, les frais de gestion annuels peuvent être de 1,5 % sur la valeur totale accumulée dans le contrat.

Frais sur les versements : Certains contrats d’assurance vie prélèvent des frais sur chaque versement effectué dans le contrat. Ces frais peuvent être assez élevés, comme chez certaines assurances-vie où ils atteignent 4,75 % pour chaque opération de versement.

Frais de sortie et de rachat: Généralement, le retrait total ou partiel des fonds de votre assurance vie, que ce soit sous forme de capital ou de rente, peut être effectué sans frais de sortie significatifs. Toutefois, il peut y avoir des frais liés à la conversion du capital en rente ou des frais d’arrérage pour la gestion de la rente.

Frais d’arbitrage : Ces frais sont appliqués si vous changez la répartition des investissements au sein de votre contrat. Les frais d’arbitrage peuvent être un pourcentage du montant transféré ou un montant forfaitaire par opération. Certains contrats permettent plusieurs arbitrages gratuits par an avant de commencer à facturer ces frais.

Ces frais influencent directement le rendement de votre assurance vie et doivent être pris en compte lors de la sélection de votre contrat. Il est recommandé de lire attentivement les conditions du contrat et de consulter un conseiller financier pour comprendre pleinement l’impact des frais sur vos investissements.

Rendements et Performances

Le rendement d’une assurance vie en Suisse peut varier en fonction de plusieurs facteurs, y compris le type de contrat et les options d’investissement choisies. La performance est évaluée en comparant les primes versées avec la valeur actuelle de la police, incluant les bénéfices et les rendements accumulés.

Réglementations et Droit Successoral

La législation suisse en matière de droit successoral a été révisée pour permettre une plus grande flexibilité dans la désignation des bénéficiaires des assurances vie. Les avoirs du pilier 3a, par exemple, reviennent directement aux bénéficiaires désignés et sont pris en compte dans le calcul des parts réservataires.

Choix du Montant de la Couverture et de la Durée

Choisir la bonne couverture et la durée appropriée est crucial. L’assurance vie temporaire est souvent recommandée car elle est moins coûteuse à court terme et peut être ajustée selon les besoins futurs. Le montant de la couverture doit être suffisant pour protéger financièrement les bénéficiaires en cas de décès.

Conseils pour Choisir une Assurance Vie

Il est important de choisir une assurance vie adaptée à ses besoins personnels et financiers. Il faut considérer la durée de couverture nécessaire, le montant de la couverture souhaité et les options de protection en cas d’incapacité. Un conseil essentiel est de revoir régulièrement sa situation financière et d’ajuster sa couverture en conséquence pour s’assurer qu’elle reste adaptée à ses besoins et objectifs.

L’assurance vie en Suisse offre donc une vaste gamme d’options et de flexibilité, permettant à chacun de trouver le produit qui correspond le mieux à ses besoins spécifiques. Il est recommandé de consulter un conseiller financier pour une analyse personnalisée de ses besoins et pour choisir le contrat le plus approprié.

My Swiss Company SA – Fiduciaire Suisse, agit comme conseiller financier et spécialiste en assurances-vie. Notre fiduciaire fournit des conseils personnalisés pour optimiser les stratégies financières et les choix en matière d’assurance vie, adaptés aux besoins spécifiques de nos clients. Grâce à notre expertise dans le domaine financier, en fiscalité et des assurances, My Swiss Company SA aide ses clients à naviguer dans le complexe paysage des investissements et de la prévoyance en Suisse, offrant ainsi des solutions sur mesure pour protéger et accroître leur patrimoine, My Swiss Company SA propose également des stratégies de protection en cas de vie, ainsi que la protection du patrimoine et des proches en cas de décès. Cela inclut des solutions pour garantir la sécurité financière du conjoint survivant et des enfants, en assurant que les ressources nécessaires seront disponibles pour couvrir les besoins futurs. Ces plans permettent une tranquillité d’esprit en sachant que les membres de la famille seront pris en charge et que le patrimoine familial est sécurisé contre les imprévus.